Insomnie mon amie – Philippe Romo : quand les moutons ne suffisent plus …

Couverture à plat Insomnie mon amie de Philippe Romon

20 millions de français souffrent d’insomnie. Littéralement « la diminution de la durée habituelle du sommeil souvent associée d’une atteinte de la qualité du sommeil avec répercussion sur la qualité de la veille du lendemain ». Un tiers de notre population …

C’est à travers son quotidien d’insomniaque que Philippe Romo, rédacteur en chef de Psychologies Magazine se confie. Il se pose en humble spécialiste du sujet et nous entraîne dans les méandres d’un cerveau qui ne dort pas. Car l’insomnie est un mécanisme vicieux, un véritable conditionnement du cortex qui, confronté à une situation répétitive, « sait » que vous allez être réveillé. Il anticipe cet éveil si bien que quand vous vous couchez, le signal de sommeil a été remplacé par un signal d’éveil.

On plonge avec l’auteur dans ces nuits anxiogènes où le cerveau s’emballe : histoire des somnifères, expériences avec les voisins, bruits de la nuit, … tout se mélange dans cette course au sommeil. Philippe Romo s’interroge, tente de comprendre pourquoi lui comme d’autre ne dorment pas, faisant appel à la métaphysique, à la médecine ou encore à la biologie. Se tisse alors un véritable carnet de voyages, un voyage nocturne sans fin avec cette incapacité « à arrêter la machine ».

Dans ce paysage de naufrage, on suit l’auteur avec l’espoir d’une guérison qui n’arrive pas. On s’installe, au fil des pages, dans la position du psychologue qui cherche à comprendre, qui veut guérir aussi. C’est une lecture dont on ne ressort pas indemne tant on se sent impliqué, mais c’est ce qui nous fait toucher du doigt l’importance réparatrice d’un sommeil calme, trop souvent négligé. Ce livre autobiographique est par ailleurs une mise en garde : ne faites pas de l’insomnie votre amie pour la vie.

 

Et plus si affinités

http://www.carnetsnord.fr/presse/communiques/insomnie-mon-amie/

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.