Histoire du trafic de drogue : deux siècles de drug deal passés au crible

  • « Environ 271 millions de personnes, soit 5,5% de la population mondiale âgée de 15 à 64 ans » auraient consommé des drogues sur l’année 2016
  • « 35 millions de personnes dans le monde souffrent de troubles liés à l’usage de drogues »
  • « La drogue la plus largement utilisée dans le monde reste le cannabis, avec une estimation de 188 millions de consommateurs en 2017 ».

Voici quelques chiffres extraits du rapport mondial de 2019 produit par les Nations Unies. Quant au chiffre d’affaires du narcotrafic, on l’estime à 243 milliards d’euros par an si l’on considère les chiffres avancés par Consoglobe.

Des stats qui donnent le tournis et la nausée, mais qu’on a tendance à oublier devant l’hyperstarisation de cet univers particulièrement violent dans les nombreuses productions cinématographiques et sérielles qui lui sont consacrées. C’est gommer l’origine même de ce marché, son évolution et la barbarie dont il fait l’objet. Autant de points incontournables que le documentaire Histoire du trafic de drogue s’empresse de nous dévoiler.

« L’ère des empires » – « L’heure des barons » – « Les territoires perdus » : en trois volets chronologiques, Julie Lerat et Christophe Bouquet mettent à jour les racines du mal, et comment il s’est infiltré dans la finance mondiale et les arcanes du pouvoir pour y prendre racine sur le long terme et très fermement. C’est que le narcotrafic fut originellement le fruit d’une manœuvre de déstabilisation diplomatique orchestrée par l’Angleterre pour pénétrer l’empire chinois au XIXeme siècle, quitte à faire basculer toute la population dans l’opiomanie.

La drogue comme arme fatale dans une stratégie politico-marketing d’envergure visant au contrôle des flux marchands d’une zone précise : dés les premières minutes, le documentaire tape fort, fait voler en éclat les mythes et pointe du doigt l’histoire d’amour de la finance avec le commerce de la came, comme une aventure supplémentaire à inscrire au crédit pas forcément glorieux du capitalisme triomphant.

Le reste est du même acabit et fait trembler quand on comprend la logique mercantile à l’œuvre jusque dans les big pharmas qui ont mis en vente ces molécules ultra-nocives et ont tout fait pour les banaliser, sans se soucier un instant de la santé du grand public, des effets sur les populations, du chaos créé dans les démocraties. Nous n’en dirons pas plus, visionnez la chose par vous-même, le récit est clair et concis, documenté et particulièrement éclairant.

Et plus si affinités

https://www.arte.tv/fr/videos/078196-000-A/histoire-du-trafic-de-drogue-1-3/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.