Garden Stories : France de Griessen, Ysé et Caroline Rose ensorcellent La Manufacture !

Ce soir à La Manufacture le sous-sol du bar se transforme pour quelques heures en forêt enchantée. Ysé, France de Griessen et Caroline Rose se sont réunies le temps d’un spectacle en forme de création originale, « Garden Stories ». Trois représentations ont lieu à la suite et nous assistons à la dernière. Malgré les retards sur le planning la salle est comble, une vingtaine de personnes se serrent sur les canapés dans la lumière rouge et intimiste en découvrant le décor. Les sourires et commentaires ébahis et éblouis des spectateurs que nous avons vu successivement remonter depuis le début de la soirée ne nous avaient de toute façon pas encouragés à partir. Les filles du rock présentent leur programme en le découpant en trois parties : tout d’abord « Compost & Roots » puis « Water, Fire & Leaves » et pour finir « Flowers and Gold ». On remonte le cycle de Dame Nature accompagné par la voix de trois belles plantes.

Garden Stories

France commence par déclamer un poème puis s’installe avec sa guitare pour « Sunbeam ». C’est ensuite Caroline qui interprète un titre original, « I Killed my Man » pendant que France disperse des pétales de roses sur le sol. A la fin du morceau Ysé rejoint Caroline et sa guitare pour un duo sur son titre, « Eternelles ». La première partie de « Garden Stories » s’achève et les trois chanteuses annoncent la suivante en modulant harmonieusement son titre « Water, Fire & Leaves ». La poésie est de retour dans le cadre intime de la petite salle de La Manufacture, Caroline commence par déclamer puis se saisit de sa guitare pour nous présenter une version de « Die Lorelei », poème d’Heinrich Heine, dans un allemand impeccable et sur une mélodie hypnotisante. L’anglais reprend ses droits avec le titre « What a girl’s gotta know » où les trois artistes donnent de la voix. France joue ensuite « Will You » morceau tiré de son dernier album Electric Ballerina et Ysé chante une autre de ses compositions « Je repense à ce regard » accompagnée à nouveau de Caroline Rose.

La deuxième partie s’achève et nous rentrons dans l’ultime âge d’or. Caroline Rose commence avec « Amber Sky » au titre on ne peut plus poétique et la jeune femme a du coffre, ici on sent que le rock’n’roll n’est pas loin, je pense avoir trouvé mon coup de cœur de la soirée – merveilleuse de bout en bout – avec ces quelques notes ! (par ici pour laisser trainer une oreille). France joue ensuite un morceau inédit « Honey Lake » et mon petit doigt (enfin surtout sa petite voix) me dit qu’on pourrait fort bien le retrouver sur un nouvel album dans un futur pas si lointain… La soirée s’achève sur une reprise de Bowie, « Rock’n’Roll Suicide » Caroline et Ysé chantent en duo pendant que France prend dans ses bras chaque membre du public, le temps d’une étreinte. Elle les rejoint ensuite au micro et les trois filles terminent leur spectacle sous une ovation générale, tout le monde est debout et applaudit sans se retenir, elles sortent puis reviennent saluer la salle comblée. Cette nuit se place sous le signe de la poésie et des découvertes pleines d’émotions, si France ne nous était pas inconnue, l’univers d’Ysé et de Caroline promet également de belles surprises à venir.

Garden Stories

Let’s turn on and be not alone ( » Rock’n’Roll Suicide », clip d’Ysé et de Caroline Rose)

Galerie Flickr :

http://www.flickr.com/photos/38012720@N02/sets/72157630681272678/

Et plus si affinités.

https://www.facebook.com/pages/France-de-Griessen/146458025452394

https://www.facebook.com/yse.fanpage

https://www.facebook.com/pages/CAROLINE-ROSE/39025309847

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.