Fumeurs – Le carnet défouloir : le meilleur des palliatifs ?

carnet-fumeurs-600x600

Oh mon Dieu ! Mais cela fait plus d’un mois que nous ne vous avons pas parlé d’eux ! Un record !!!!! Après ces longues semaines de silence coupable, il était temps de revenir sur la nouvelle publication de nos chères éditions Milan et demi qui cette fois-ci jettent leur dévolu sur le monde de la clope avec le désopilant Fumeurs : le carnet défouloir.

extrait32

Plus qu’une publication, un geste de charité sincère et qui sent bien son vécu : car il s’agit ici d’apporter aux clopineurs désireux de rompre définitivement avec la nicotine de quoi s’accrocher aux branches durant le long calvaire que constitue la rupture. Eh oui, c’est de notoriété désormais publique, stopper la clope, c’est essayer d’en finir avec une addiction pour le moins tenace, qui tient du sevrage psychotropique extrême.

extrait5

Patch, cigarette électronique, consultations en service hospitalier spécialisé, … les éditions Milan et demi apportent leur pierre à l’édifice en jouant la carte de l’humour et de la complicité. Tests, coloriages, jeux de pistes, citations, caricatures, découpages … ce sont 96 pages de jeux en tous genres qui vous sont proposés pour calmer vos nerfs soumis à la très rude épreuve du décrochage. Vous pouvez y écrire des insultes, raturer tout à loisir, en faire des papillottes, … tout est prévu pour vous seconder dans votre long périple sanitaire.

extrait12

Drôle et plein de subtilité, l’ouvrage, composé par les deux ex smokers que sont Christophe Tranchant au clavier et François Maumont à la palette, sait déculpabiliser ceux qui rechutent, motiver ceux qui flanchent, encourager ceux qui peinent … au finish il constitue la solution idoine quand le candidat à la rehab sent qu’il va craquer. Plus besoin de piquer la sèche d’un collègue, de se jeter sur le stock de biscuits ou de rendre dingue l’entourage par ses crises de frustration, il suffit d’ouvrir le cahier de secours pour compenser.

extrait42

Amusement ? Plaisanterie ? Au détour de certaines pages, le carnet rappelle les pathologies auxquelles on pourrait bien échapper en faisant acte de sédition, les signes cliniques de l’addiction qu’il va falloir combattre, les avantages certains qui vont illuminer l’existence du fumeur repenti. Ludique, le carnet défouloir du fumeur, devient ainsi pédagogique et éthique, en bref un palliatif efficace ?

Et plus si affinités

Pour en savoir plus sur le carnet défouloir du fumeur, suivez le lien (et lâchez cette clope!).

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.