Exposition : Street Voodoo – Lyon

A la recherche d’un mysticisme post industriel, d’un animisme urbain propre aux religions primitives en mutation…

C’est en ces termes pour le moins mystérieux que se présente l’exposition inauguratoire de la galerie lyonnaise Korova en jumelage avec sa sœur aînée Anthracite. Et au cœur du cyclone créatif, une vingtaine d’artistes aux extrêmes de l’imaginaire urbain, qui mêlent sculpture, dessin, tattoo, performance, suspension, peinture, …

Ben Fessetaud, Biau, Bullitt Ballabeni, Cornelias, Evelyne Postic, Isa Hypea, Jaké, Harald L. Schlude, Loren, Lucrece, Madame Lapin, Marjolaine Larrivé, Misstif, Monique Fuente, Plé, Rodolphe Bessey, Saint Molotov, Scarfos, Sophie Haza, Staelens, Topsiturby, Totipoten, 1port.

S’inspirant de la temporalité transgressive et mystique que porte le voodoo en germe, ils se sont posés un mois durant pour réfléchir sur ce thème délicat de la croyance à l’œuvre, des doutes, des forces, des dérives, des beautés qu’elles déclenchent en nous. Et de sa traduction multiple dans le quotidien de la ville, dans sa tessiture même. Car tous les créatifs convoqués ici ont à un moment ou à un autre flirté avec le street art. Ou quand deux légendes urbaines se rencontrent.

L’agencement final impacte vraiment :

– par la puissance des oeuvres générées, troubles, off limites, sans pitié, qui rongent les murs, investissent les parois, mobilisent les sens, les saturent presque, par trop de formes, trop de couleurs, trop de matières ;

– par la disposition de l’expo, la décoration, la mise en espace, une mise en scène de l’art par l’art avec éclairages, décors, où il devient difficile de différencier l’œuvre et la scénographie qui lui sert d’écrin ;

– par la soirée qui a débuté l’expo.

 

Un cérémonial sans nul doute, mené bille en tête et avec une concentration proche de la transe par les membres de La Clic qui semblent ainsi avoir sacralisé l’endroit comme un rituel africain émergé des âges reculés pour rappeler à l’homme civilisé le chaos d’où il vient.

Une réflexion pour le moins essentielle à l’heure où il convient de s’interroger sur les mécanismes qui engendrent la folie fanatique, l’aveuglement des extrêmes, l’intolérance la plus crasse à l’œuvre.

 

 Et plus si affinités

https://www.facebook.com/events/189403661179184/

http://www.justaletter.com/lexposition-collective-street-voodoo-debute-le-jeudi-13-septembre-lyon-7eme/#!prettyPhoto