Dunkerque 2013 : la culture c’est l’avenir !

Oui, oui, ceci est bien un container. Planté dans une plage. Et rose. Roooooooooooooooooooooose !

Ceux qui me connaissent savent la fascination qu’exerce cette féminine et chaleureuse nuance sur mon imaginaire. Normal donc qu’avec pareil visuel, je sois très très très accrochée par Dunkerque capitale régionale de la culture 2013. « Euh mais, Dedel, c’est pas Marseille, la capitale culturelle cette année ? » Mais si, mais si, sauf que Marseille Provence 2013 est capitale EUROPEENNE de la culture, tandis que Dunkerque la nordique rayonne à l’échelon d’une région bien décidée à se bouger au niveau des initiatives artistiques, dixit cette charmante vidéo qui expose ce que représente ce chantier en passe de réalisation :

Rappelez-vous : 2004, Lille est alors capitale culturelle européenne, comme aujourd’hui Massilia. Une opération réussie, dont les autorités de la zone ont voulu poursuivre l’aventure à l’échelon de leur région. C’est Valenciennes qui inaugure le processus en 2007, relayée par Béthune. Dunkerque et son agglomération accueillent et activent la 3eme édition, avec le programme prometteur évoqué dans la vidéo que vous venez de voir, sans compter tout le reste qui est très très riche, comme en témoigne le site dédié (on vous laisse explorer, vous allez adorer) : http://www.dunkerque-culture2013.fr/fr/programme-encemoment.php

Et les chiffres suivent, dont les très évocateurs « 12 millions d’euros de bugdet pour la capitale régionale de la culture» et « 100 millions investis sur le territoire dans des équipements culturels pérennes ». En ces temps de vache maigre financière, de régime forcé pour cause de crise rampante et de dettes à rembourser, où l’on nous rabâche qu’il faut se serrer la ceinture, et où ce sont les circuits de la culture qui en payent lourdement le prix les premiers avec en filigrane l’éducation et la formation qui en découlent logiquement, la politique affichée par le Conseil régional Nord Pas-de-Calais et la Communauté urbaine de Dunkerque a de quoi surprendre … ou pas ?

Un territoire fédéré autour d’un même projet, un tissu culturel associatif et/ou professionnel qui se mobilise et arrive à bosser de concert sans accroc ou presque, 5000 artistes agissant, l’ouverture de la connaissance à un public qui en redemande, des retombées économiques évidentes pour une zone industrielle malmenée qui dégage ainsi une nouvelle voie de développement. Oui la culture peut faire vivre et générer des richesses, et pas qu’intellectuelles, qu’on se le dise, et les élus du coin l’ont très bien compris qui agissent dans ce sens, modestes, volontaires, constants dans l’effort et pas spécifiquement prêts à lâcher.

C’est ce qui ressort de l’heure de conf de presse qui nous attend lorsque nous débarquons du train dans un port balayé par un vent glacial en ce 7 février. Porteurs de projet, politiques, commerçants, …  ils sont tous venus assister à cette présentation qui surprend par son ampleur : des festivités, des actions, des spectacles, des expos, du 6 avril au 28 décembre 2013, d’un carnaval à l’autre. 9 mois d’évènements cadrés en trois temps, trois saisons avec des points forts comme l’expo L’Art à l’épreuve du monde, le spectacle de rue Le grand voyage, Escale à Dunkerque, grande fête maritime rassemblant les plus beaux voiliers du monde …

Cela donc et quelque 600 autres rendez-vous culturels, orchestrés par tous les intervenants culturels du territoire, jusqu’aux ateliers organisés dans les prisons qui ont participé. Et en prime le Louvre Lens dont nous parlions lors de son inauguration, qui affiche depuis 300 000 visiteurs (chiffre annoncé le 5 mars) ou l’expo itinérante  Pompidou Mobile, preuve que la capitale peut bouger ses structures en dehors de l’Ile de France et que d’autres points de l’Hexagone peuvent ainsi devenir des activateurs culturels. Et de nouveaux pôles d’intérêt. Et les cœurs économiques de demain ?

C’est effectivement ce qui ressort de notre visite de Dunkerque, port international en pleine mutation (pas pour rien que ce soit un container qui symbolise l’opération), ouvert depuis des décennies sur le monde, première plate forme énergétique d’Europe, avec 50 groupes internationaux implantés et 5 000 étudiants sur site pour une population de 210 000 habitants et 20 communes. Ce que les élus et les habitants ont très bien capté, déterminés à faire de leur agglomération plaque tournante vitale en Europe et pas seulement au niveau économique, car on mesure la réelle portée d’une communauté à la qualité de ses infrastructures culturelles.

Aussi la cité s’est-elle couverte de chantiers et de projets : celui du Fonds Régional d’Art Contemporain, gigantesque, en front de mer, celui du Bateau Feu, théâtre de Dunkerque et scène nationale, lieu de création en spectacle vivant actuellement en totale refonte, le Centre européen de la marionnette et du théâtre d’objets, La Halle aux sucres et son learning center “Ville durable » … une reconversion du patrimoine architectural industriel qui va ainsi compléter les 48 musées labellisés déjà à l’œuvre et les structures préexistantes :

  • L’Ecole supérieure d’art du Nord Pas-de-Calais (ESA, site de Dunkerque)
  • Le Conservatoire de musique et d’art dramatique, , orienté sur la création musicale contemporaine
  • Les 4Ecluses, scène de musiques actuelles et d’accompagnement des pratiques musicales émergentes
  • Le MJC Rosendaël pôle image et photographie du littoral
  • Le Studio 43 centre de cinéma art et essai et de création audiovisuelle
  • La Piscine lieu de création transdisciplinaire au sein de l’Université
  • L’Ecole municipale d’arts plastiques (pratiques amateurs)
  • Le Jazz Club lieu de diffusion et de résidence pour la création « jazz »
  • Le LAAC —Lieu d’Art et Action contemporaine, dont l’activité s’articule autour de ses rares collections issues des Trente glorieuses
  • Fructôse, lieu d’expérimentation transdisciplinaire basé sur le Môle 1
  • La Plate-forme, lieu de résidences artistiques
  • Le Centre de la mémoire et des archives d’agglomération,
  • Le MBA – musée des Beaux-arts,
  • Le Musée portuaire,
  • La galerie d’art « Robespierre » à Grande-Synthe,
  • Un réseau important de médiathèques,
  • Plusieurs centres de culture scientifique (Parc zoologique, Palais de l’Univers et des Sciences)…

Le tout génère une dynamique évidente d’interaction entre le public et les professionnels, et la mise en place d’un avenir au travers des structures pérennes adaptées au monde moderne et aux NTIC. Entre résistance et rêve, l’ensemble de la politique culturelle de la zone tend à englober des intervenants venus des pays limitrophes, la Belgique ou le Benelux par exemple, avec une ouverture sur la mer, l’Angleterre,  les Pays-Bas tout proches, …

A retenir donc, cette action affirmée, revendiquée de tirer la politique d’ouverture vers le haut, dans une ville transformée en laboratoire et qui devrait très sincèrement en inspirer d’autres. Car les actions ici enclenchées et uniques en France, précisons-le, prouvent que la culture peut générer de l’activité et des emplois en nombre et qu’il convient donc de privilégier ce secteur plutôt que de l’amputer, pire, l’ignorer et l’abandonner.  Aujourd’hui où l’on conseille de mettre en avant d’autres priorités, il semblerait que l’art offre autant de zones actives d’enrichissement qu’il conviendrait de favoriser en urgence.

Difficile en parcourant les rues du port de ne pas penser à Rotterdam, dont nous avons pu mesurer l’impact et le rayonnement. Et nous nous prenons soudain à rêver d’une Dunkerque abolissant les frontières pour instituer une euro régionalité inventive et productive au long terme. Une Rotterdam à la française ? Rendez-vous à partir du 6 avril pour observer, participer et porter cette action !

Merci aux multiples intervenants dunkerquois pour leur accueil et leur présentation, leur gentillesse.

Et plus si affinités

http://www.dunkerque-culture2013.fr/fr/home.php

 

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.