La Compagnie Royale Des Indes Orientales : valse de saveurs au sein de nos tasses

Nous comptions vous en parler avant Noël : les hasards du calendrier et de la programmation nous amènent finalement à aborder la renaissance de la prestigieuse Compagnie Royale Des Indes Orientales en ce début janvier 2017, … alors que nous sommes tous grippés, et de belle manière ! En conséquence, nous voici contraints d’adopter la hygge attitude en urgence, gros pulls, jogging, chaussettes énormes, couverture sur canapé et l’indispensable tasse de thé ou de tisane, selon les goûts. Autant dire que les échantillons adressés par la Compagnie pour dégustation prennent ici un sens tout particulier, sachant qu’outre la variété, la marque mise sur le bio, le bien être, l’équitable et l’éthique, s’appuyant sur l’expérience d’une sérénité retrouvée en sus de la qualité qui la singularise depuis sa prestigieuse création.

C’est que nous avons ici un fleuron de notre patrimoine économique puisque la CRIO (pardonnez cet acronyme, qui précipite la Compagnie dans la modernité la plus marketing possible mais m’économise quelques efforts, pitié, je suis malade en rédigeant ces lignes, tasse fumante et kleenex en pagaille à portée de main) fut fondée en 1665 par Colbert sous la houlette du Roi Soleil, d’où le patronyme adopté, qui reconnaissons-le, est d’une élégance rare. Tout comme sa vocation multiple, qui mêla exploration, économie et science, puisque chaque expédition visait à trouver de nouvelles plantes au travers de nouvelles contrées. Une transversalité à l’œuvre en somme, dont l’actuel directeur Dylan Thuillier va capter la puissance intacte. Il revient à cet infatigable voyageur, sorti d’HEC pour bourlinguer aux quatre points cardinaux, de culture en culture, avant de prendre le groupe Hédiard en main, puis Bio c’Bon, d’avoir réveillé la belle endormie, pour lui redonner ses lettres de noblesses par une gamme de produits d’excellence.

Tisanes, thés noirs ou verts, chaque création mise sur la rareté des herbes récoltées, l’originalité des mélanges opérés, leur parfaite qualité. L’exigence est au rendez-vous, dans la sélection des ingrédients de base, leur provenance, leur traitement : qu’il s’agisse de purifier le corps, de l’alléger, de le relaxer ou de le ravir, on privilégie la subtilité des parfums, leur douceur. Ici rien d’agressif dans les fragrances, ce qui pourrait en surprendre plus d’un, habitués à des tonalités plus tranchées. Le « Siberian Blend » que nous testons depuis quelques jours en est la preuve. Un thé qui n’est pas sans évoquer les mélanges russes où percent les agrumes dans une ligne plus virile et fumée, pas une préparation de Noël chargée en épices et en réglisse, non quelque chose de plus délicat, … Orange en écorce séchée croisée de bergamote et de pamplemousse, mêlée à un thé noir de Chine et d’Inde … de prime abord surpris par sa discrétion, nous avons découvert que les nuances de ce cocktail perdurent à l’absorption, ne s’atténuent pas, n’étouffent pas les autres sensations gustatives : un fait rare, la plupart des thés ayant tendance à s’imposer en maître jusqu’à redéfinir les saveurs d’autres mets. Ici ce n’est pas le cas.

Température idéale de l’eau, temps d’infusion, le packaging d’un noir élégant orné d’un soleil doré précise comment infuser au mieux ce breuvage pour en profiter pleinement. Quant aux doses, ce sont des sachets de tulle de belle facture, solides et précieux à la fois. Red Star, Shangri-la, … chaque alliage ouvre sur un pays, un univers, une atmosphère … toujours en misant sur la qualité des plantes, leurs vertus thérapeutiques, le bien être qu’elles apportent. Si la gamme est actuellement plutôt conventionnelle, on ne devrait pas tarder à voir apparaître des compositions plus novatrices, qui repensent les classiques pour étonner les amateurs comme les néophytes.

Et plus si affinités

https://www.indesorientales.com/fr/

Enregistrer

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.