Tous cinglés du cinéma : Argenteuil accueille la foire des fous du film

0012

La 27e Foire internationale dite des « Cinglés du cinéma » (en référence, bien sûr, au film de Frank Tashlin avec Jerry Lewis, Hollywood or Bust, 1956) vient de se tenir à Argenteuil en cette fin de septembre qui s’apparentait à un été indien. On peut affirmer que cette manifestation, unique en son genre – qui est pour le 7e Art ce qu’est celle de Bièvres pour la photographie –, inventée par Pierre Lacroix et José Agusti, développée au fil des ans par ce dernier, avec les Impressionnistes et la fameuse Héloïse (l’abbesse-femme de lettres qui épousa Abélard, pas la Suissesse elle aussi un peu mystique, adepte d’art brut, admirée par Jean Dubuffet et André Breton), contribue incontestablement de nos jours au rayonnement international de cette commune de banlieue bordant la Seine.

Après quelques signes d’essoufflement et plusieurs éditions ayant connu un passage à vide en termes de fréquentation et/ou de location d’espaces, la ville, l’agglomération et le département ont confié à une nouvelle équipe la mission, quasi impossible, de relancer ce qui, à première vue, n’est qu’une brocante, mais qui, en réalité, a tout de la caverne d’Ali Baba jadis filmée par Jacques Becker. Autant dire qu’on est loin ici de la course à l’échalote du progrès technique. Loin du tout numérique, du VOD et du DCP. Pas vraiment dans la « dématérialisation », tout au contraire. Disons qu’on recherche et parfois retrouve l’émerveillement des origines. Et qu’on célèbre le culte, sans plus de prosélytisme que cela – l’ambiance demeurant bon enfant et les marchands du temple n’atigeant jamais, vénalement parlant –, du support pelliculaire.

DSC02438

D’où l’étalage d’appareillages aux mécaniques insensées, l’exhibition de signes, de traces, de photos, de magazines, d’affiches et d’objets tridimensionnels provenant du monde entier (une centaine de vendeurs, en majorité professionnels venus de toute l’’Europe, du Canada et d’Amérique latine, parmi lesquels : Dominique Battlin, Eric Lange, Alain Gomet, Bernard Martinand…) tous plus ou moins voués au star-system. Ce fétichisme n’a d’équivalent que de celui de la Sainte Tunique du Christ, conservée à une centaine de mètres de la salle Jean Vilar où a lieu l’événement, dans la basilique argenteuillaise – ce tissu n’a ni l’âge du capitaine, ni celui de JC ou de Marie, censée l’avoir confectionné de ses menottes, puisque le Carbone 14 l’a objectivement daté du VIIe siècle, mais ceci est une autre histoire, qui nous ramène au complexe de la momie cher à André Bazin, voire au suaire de Turin.

Alain Keit, chargé de mission, coordinateur et animateur de cette épiphanie, a voulu lui donner un coup de jeune en programmant des films tous publics, en misant sur les ateliers de doublage et de bruitage destinés aux écoliers et aux lycéens, en illustrant le sujet imposé ou thème retenu cette année, « De bruits et de chansons », en continuant à inviter des artistes de rue comme les Décatalogués, des associations comme La Fédération des Ciné-clubs/Interciné, le Club Laurel et Hardy, des fonds d’archives comme celui de Lobster ou des comédiens prestigieux et singuliers tels que Bernard Menez, immortalisé par Jacques Rozier, en se dépensant sans compter et, surtout, en intégrant pour la première fois la vente aux enchères d’objets de cinéma (expertisés par Stanislas Choko et adjugés par Me Vincent Sarrou) à la foire elle-même, lui donnant ainsi une unité de temps et de lieu. Cette vente à l’encan n’est plus à l’écart du grand public, puisqu’elle occupait le jour de notre visite la scène théâtrale de la salle des fêtes au charme patiné. L’objet culte est ici plus qu’un élément du spectacle : c’est le spectacle même.

DSC02411

Et plus si affinités 

N.B. Ne pas confondre la foire des cinglés du cinéma avec un ciné-club associatif de Bourg St-Maurice qui a créé un site homonyme (http://www.lescinglesducinema.com) n’ayant rien à voir avec la manifestation d’Argenteuil. Pour avoir des informations sur la foire internationale, il faut se rendre sur le site de la ville d’Argenteuil : http://www.argenteuil.fr/Agenda/3064/82-agenda.htm

ou sur la page facebook des Cinglés : https://www.facebook.com/pages/Les-Cinglés-du-cinéma-Argenteuil-26-27-28-septembre-2014/167662606747363?fref=ts

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.