Chez Frach’ : cuisine des terroirs et convivialité des papilles

Et on continue l’exploration du territoire culinaire étampois avec une nouvelle étape et non des moindres Chez Frach », Frach’ pour Frachisse, Jean-Michel de son prénom, qui a installé son accueillant bistrot rue Aristide Briand. Rideaux de dentelles, lampes à pétrole et chaises en bois, l’ambiance est à la décontraction et à la bonne chair.

Avec un menu à l’ardoise renouvelé au quotidien, c’est une cuisine traditionnelle mais savoureuse que le chef propose, entre belles pièces de viandes, poissons en sauce et vins de prestige. Personnellement, nous dégusterons feuilleté aux escargots et écrevisses, pavé de rumsteak au boursin, filet mignon au poivre, aumônière de pommes au calvados et nougat glacé avec un appétit féroce.

Et comblé ! Les produits sont frais, les saveurs discrètes et subtiles, les sauces légères, le feuilleté fait main est craquant, le gratin dauphinois onctueux, les haricots cuits du matin. Le verre au vin, un Saint Nicolas de Bourgueil, se marie avec l’ensemble sans monter à la tête. Pas de salières sur les table, nul besoin du reste, les plats sont suffisamment relevés sans agresser la bouche.

L’accueil est agréable, le service efficace, le décor apaisant. On ressort comblé, sans y laisser son compte en banque : le menu entrée + plat + dessert est tarifé 22 euros sans inclure le vin, ce qui est plus que raisonnable, et donne envie de revenir au plus vite découvrir les nouvelles trouvailles culinaire de ce chef très inspiré.

Et plus si affinités

https://www.facebook.com/ChezFrach/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.