Caricatures – Hugo à la une : une histoire d’amour

Victor Hugo, détesté, adulé, encensé, craint … caricaturé ! Et pas qu’une fois ! De 1830 à 1885, le chef de file du romantisme à la française va occuper la une des journaux français de ses traits exagérés par les illustrateurs du temps. Front proéminent, chevelure à la lionne, sourcils froncés, ces caractéristiques perdureront depuis son émergence en littérature jusqu’à ses derniers instants.

Entre les deux, 55 ans de dessins humoristiques qui suivent sa carrière d’auteur, son entrée en politique, son exil au temps du Second Empire, son retour, sa vieillesse, son décès. Et en écho, l’admiration, la critique, le doute, le respect enfin … et une réflexion sur la liberté d’expression, le refus d’une censure pourtant omniprésente au XIXeme siècle.

C’est cette histoire d’amour un peu particulière que la Maison de Victor Hugo a voulu retracer dans cette exposition aussi attachante que précise et éclairante, aussi bien sur la manière dont Hugo était perçu par ses contemporains que sur l’essor incroyable de la presse au moment où elle se revendique comme une activité économique et culturelle d’envergure.

Et de se saisir de Hugo pour asseoir sa célébrité en la reflétant. Doté d’un fort caractère et d’une personnalité hors normes, l’auteur de Hernani ne pouvait laisser indifférent le corps journalistique qui façonna son image de géant intellectuel en déformant ses traits et en amplifiant sa carrure. Sans ménagement parfois, et à ce titre on découvre de salle en salle la violence des journaux d’alors.

Certes en contemplant ces quelque 180 reliques, on mesure combien les illustrations aujourd’hui qualifiées d’ordurières ou de blasphématoires sont en fait bien sages. Les caricaturistes de l’époque avaient la plume féroce et pouvaient se montrer corrosifs, ce qui n’entama guère l’aura du grand homme, y contribua certainement même.

Pour résumer, Caricatures – Hugo à la une a le mérite de mettre en regard le parcours d’une star littéraire et l’affirmation de média qui ont contribué à sa mise en lumière. L’interaction est flagrante, qui interroge la mutation des organes de presse à l’heure du digital et leur portée.

Et plus si affinités

http://www.maisonsvictorhugo.paris.fr/fr/expositions/caricatures-hugo-la-une

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.