Album : The Kills // Blood Pressures

Album : The Kills, Blood Pressures (Domino Records, 2011)

 Alison Mosshart et Jamie Hince forment depuis l’EP Black Rooster sorti en 2002, le couple le plus hype de la planète musique. Exit les « Bandes Planches », place à ces explorateurs complètement barrés.

 En effet, 3 ans après Midnight Boom, The Kills présentent un nouvel album intitulé Blood Pressures … une véritable perle, et ce, de bout en bout. Le premier single Satellite avait déjà annoncé la couleur : un flirt constant avec le garage-rock. On sent que la collaboration avec Jack White sur le « bigger band » The Dead Weather a laissé des traces dans le cortex d’Alison, et ce n’est pas pour nous déplaire. Sa voix constitue un paradoxe avec les rythmes particulièrement anguleux de l’album. La chanson DNA est sans doute la seule qui apparaît en droite lignée du précédent opus, en reprenant le beat de la boîte à rythmes utilisée depuis longtemps par le duo.

 Le reste de l’album semble gavé à la testostérone et rappelle parfois Black Rebel Motorcycle Club. Le riff de guitare qui ouvre la chanson Future Starts Slow est totalement dans cette veine, tout comme la chanson Nail  In My Coffin ou encore You Don’t Own The Road. Mais cette scission avec Midnight Boom apparaît comme un virage à 180° et un retour aux racines mêlant rock, blues et électro. Cet album est comparable en certains points au premier intitulé :  Keep On Your Mean Side à une différence près, les boîtes à rythmes sonnent moins « comme des boîtes à rythmes » mais plus comme une vraie batterie. Mais pas seulement.

 The Kills offrent aussi dans cet album quelques chansons calmes comme The Last Goodbye ou Pots and Pans et démontrent une fois de plus l’étendue de leur champ créatif ne se bornant ni aux classiques du rock ni aux chansons préfabriquées et bâties pour la radio ou la scène. S’il est très difficile à définir, encore plus à ranger dans une catégorie, cet album est lui, bâti uniquement pour le succès. Peut-être pas immédiat, mais au fil des écoutes, The Kills nous inondent de leur talent, ce qui les place un cran au-dessus des autres. Si Beady Eye a sorti un bon album, celui-ci est à placer d’ores et déjà au rayon des chefs d’œuvre.

 

Et plus si affinités :

http://www.myspace.com/thekills

http://www.thekills.tv/index.php

 

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.