Album : Randy Mandys – The way we are

Alors que nos rédacteurs musicaux viennent d’atterrir à Coventry pour une année très british, je me tourne vers les pépites musicales de l’hexagone, … et me retrouve avec le cas Randy Mandys à traiter. Un trio français devenu quatuor pour réaliser un troisième album en mode affirmation collective musclée (cf le titre sans concession aucune) : et une tendance anglicisante indéniable pour ces 13 morceaux répartis en deux volumes.

C’était bien la peine de traverser la Manche, England is now everywhere et particulièrement dans cet album. Rythmiques agressives, rupture dans les tonalités, synthé omniprésent, influences englobant Franz Ferdinand, The Stranglers ou Buzzcocks, … entre new wave et post punk, les Randy Mandys se posent de façon impertinente et avec une certaine élégance.

“The Wholling Stoppelizzy stroke back, in your face, dammit !”, « The way we are”, “Where are my dollars ?” se situent dans au coeur de ce cyclone. Et puis il y a “Cold inert mineral” dont l’adéquation synthé/batterie assure l’incroyable énergie, “Cut that crap” avec sa tendance rap/slam hystérique et hypnotique, “A man is still a man” clin d’oeil à l’ambiance western et au film Le bon, la brute et le truand, « Revolution » hommage aux Beatles, ou « Pago mago » comptine punk complètement barrée, surréaliste et vraiment dansante pour le coup.

 

Il paraît que les Randy sont un groupe de scène. Cette vidéo tenderait à prouver qu’ils savent très bien se débrouiller en dehors des planches, avec un projet qui tient la route, et un album avec de l’ampleur et de l’étoffe.

 

 

 

Et plus si affinités

http://www.randymandys.com/

http://www.myspace.com/therandymandys

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.