Album : Black Strobe – Godforsaken Roads

10516860_10152571365880266_872899395268387944_n

Depuis le temps qu’on rédige sur Mr Rebotini, ses compos et ses combos, on ne va pas en remettre une couche sur la présentation du maître. Celui qui aime « mettre du langage là où il n’y en a pas » comme il nous l’expliquait lors de notre entretien aux Qwartz de 2012, vient d’en remettre une couche musicale avec un nouvel opus de Black Strobe.

Et dés les premières notes, Godforsaken Roads se place du côté d’un rock saignant, saisissant de rythme et de musicalité, où la gratte tient une place de premier choix, et pour cause : il s’agit de revenir ici sur les traces du blues, racine initiale de cette musique qui fascine Rebotini depuis le début de sa carrière et en dépit de son ancrage dans l’électro.

10386288_10152540682200266_7422277636243458723_n

Ecoutez « He keeps on calling me » et vous aurez tout compris de ce deuxième album : la tessiture presque désincarnée des lignes de synthé se posent sur les rythmes répétitifs de la boite à rythme qui appuient la batterie de Mathys Dubois, elle-même connectée à la basse de Benjamin Baulieue, tandis que la guitare de Mathieu Zub déchire l’oreille de sa nonchalance railleuse.

Voici posée l’équation musicale de Black Strobe qui invoque l’esprit de Depeche Mode et U2 comme un parrainage, un chemin tracé dans l’atmosphère très métallique de cette galette hypnotique, où la voix de Rebotini éclate telle celle d’un prédicateur sous amphets. Et de l’ensemble se dégage une coloration très théâtrale, presque cinématographique, qui irradie par exemple dans le vibrant « From the glutter ».

On gardera en mémoire et dans les tympans le venin tout particulier de « For those who came on earth thru the devil’s asshole », une petite merveille d’assonance cathartique, qui équilibre l’album entre ange et démon. Le tout en dix chapitres nous propulse sur ces routes maudites du rock, hommage aux séides de Robert Jonson et à cette genèse sulfureuse qui aujourd’hui nimbe cet univers. Preuve que la légende fascine toujours, pour longtemps encore.

10524376_10152559326250266_3218263391476460087_n

Et plus si affinités

www.blackstroberecords.com

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.