A l’avant garde : Tom Kiefer – El sueno americano project

3c01735b86a4f5a3f77247d490da2d37

« Tu pars sur une île déserte : tu emportes quoi ? » On se pose généralement cette question pour s’amuser, en rire, lors d’une soirée entre amis, en répondant à un quiz au bord d’une piscine entre deux baignades. Malheureusement d’autres sont amenés à envisager la chose beaucoup plus sérieusement quand il s’agit de fuir leur domicile en feu, leur maison inondée, leur pays au bord de l’implosion. Tous les exilés du monde ont dû faire ce choix, pour ceux qui possédaient encore un petit quelque chose. Avec El Sueno americano project, Tom Kiefer a voulu interroger cette tragédie humaine récurente.

505c9f98060d2b34f51ebfe49893f5d9

Collection de petites cuillères rangées avec soin, mosaïque de pièces de monnaies, arabesques de casques de smartphone, rangées de Tshirts, amoncellement de tubes de dentifrice … ses clichés sont peut-être mis en scène, ils n’en reflètent pas moins une sombre réalité : arrêtés par les gardes frontière d’Arizona, les clandestins mexicains voient leurs effets personnels confisqués car jugés superflus. Or ce superflu selon les codes des policiers, c’est tout ce qu’il reste à ces pauvres gens acculés à l’exil par la misère et la faim.

1dc664478eb55e3644a9262edc988d92

Cela se passe aux Etats-Unis, mais cela pourrait arriver n’importe où dans le monde. La privation des biens comme mesure prohibitive et vexatoire, à la fois inutile et incompréhensible : excès d’autorité ? Volonté de décourager le flux migratoire interdit ? On ne sait mais le dérisoire de la chose frappe au premier regard. Puis vient le malaise : ces entassements ne sont pas sans évoquer les montagnes d’effets volés aux juifs exterminés par les nazis puis entreposés dans des hangars énormes.

670ea3e8c9d28fe54ec976ba6cda8aa3

El Sueno americano project montre par ailleurs comment les valeurs occidentales de l’argent, de la marque et du loisir ont colonisé les esprits au point de s’imposer parmi des besoins vitaux quand il faudrait peut-être leur préférer nourriture et hygiène … biens de consommation chèrement acquis, la société qui en prône l’usage les retire à ceux qui aspirent à en profiter comme si elle les punissait de leur audace … A croire que ce paradis n’est pas pour tous ?

a31f1b01ed0cbbc6cb19690ca8b5a34d

Et plus si affinités

Suivez le travail de Tom Kiefer sur son site :

http://www.tomkiefer.com/

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.