A l’avant garde : Sebastian Errazuriz – The Beginning of the end – 2019

Ailes déployées, allure martiale, blancheur marmoréenne … Sebastian Errazuriz puise dans le poncifs de la sculpture de la Renaissance pour dépeindre nos nouveaux dieux. Jeff Bezos, Mark Zuckerberg, Elon Musk, Steve Jobs … voici ses sujets de prédilection, ceux qu’il représente en majesté, triomphants, tout puissants, le pied sur notre nuque offerte.

En perspective, la toute puissante digitalisation de notre société, invasive, addictive, qui transforme notre perception, notre mentalité, nos valeurs … et nous asservit sans pitié. Croiser ces figures fortes, ces modèles de réussite, avec la représentation propre aux monarques et aux conquérants du temps jadis jette un éclairage cru sur ces condottieri numériques qui nous dictent leurs lois, imposent leur perception du monde aux masses fascinées et consentantes.

Poussant la logique jusqu’au bout, Sebastian Errazuriz sculpte les traditionnels bustes à l’Antique et statues équestres classiques via un logiciel complexe qu’il manipule avec dextérité, accouchant de ces volumes grâce à une imprimante 3D. Ainsi l’artiste abandonne burin et marteau, s’empare des nouvelles technologies pour reprendre le flambeau des Michel Ange, Cellini, le Bernin, Rodin et compagnie … qui n’auraient peut-être pas boudé pareille commodité s’ils y avaient eu accès en leur temps ?

C’est le paradoxe que cette technologie de l’aisance qui qui compromet notre créativité, notre capacité à inventer en la facilitant. Truffant ses compositions de références subtiles, de symboles, Sebastian Errazuriz multiplie les signes annonciateurs de l’apocalypse qui nous menace. Il titre cette série d’oeuvres et l’exposition qui va les révéler au public The Beginning of the end. Les amateurs de American gods et de Black Mirror apprécieront.

Et plus si affinités

http://www.meetsebastian.com/si_the-beginning-of-the-end

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.