A l’avant-garde : Richard Wilkinson – Arthropoda Iconicus

Décidément, l’univers Star Wars n’en finit plus d’inspirer les artistes. Après Travis Durden, Noty & Aroz et consort, citons Richard Wilkinson qui croise avec audace les personnages chers à George Lucas et les familles d’insectes pour dérouler une galerie de portraits entomologistes des plus savoureux.

On appréciera l’élégance du trait, le travail des formes, le souci des détails, le rendu de ces hybridations heureuses qui donnent à voir princesses, robots et autres guerriers inter-galactiques comme autant de ptérygotes magnifiques et relativement dangereux. Le tout dans l’esprit des élégantes et délicates gravures qui illustraient les ouvrages scientifiques du XIXeme siècle.

Détaillée, précise, chaque planche est titrée en latin, détournant avec humour le nom du personnage initial. Ainsi l’emblématique imperial storm trooper devient un superbe et vrombissant « Equitem Tempestus », parfait specimen du genre « Impermilitae ». On saluera par ailleurs les rondeurs du « Roboduobus Deoduobuis » « astromachinae » par excellence, Tout un programme.

L’’ensemble de la série se propose par ailleurs de réfléchir sur le concept de collection : car rassembler les hexapodes ou les produits dérivés collector Star Wars relève finalement de la même démarche : trouver l’oiseau rare, le conserver, le classer selon des critères spécifiques. Une exigence naturaliste spécifique de l’imaginaire d’un Lucas désireux de rendre crédibles ses mondes intérieurs.

Et plus si affinités

https://richard-wilkinson.com/mainsite/portfolio/arthropoda-iconicus/