A l’avant-garde : Christian Maury – Courriers

« Delphine, ça va pas de mettre des boites aux lettres usagées à l’avant-garde ? » Si si, ça va très bien, au contraire. Car une fois n’est pas coutume, ce que vous voyez là n’est qu’un reflet de la réalité, une projection, une réflexion, une recomposition.

A la base, Christian Maury est un bricoleur, il en a fait son job, avec son activité de création de décors. Activité qui trouve un prolongement naturel dans la sculpture. Ses tableaux tridimentionnels redonnent vie aux indices délabrés d’une vie urbaine défunte. Ainsi cette œuvre sans titres qu’on pourrait baptiser « Courriers ».

 

Vieux tuyaux, éclairages fanés, boites aux lettres rouillées, … Maury récupère les résidus de ces circuits voués à nos commodités pour en réinventer d’autres, s’interrogeant ainsi sur le temps qui passe et nous ronge sans pour autant nous dévaster. Ses œuvres ont un petit côté vintage, on image une ambiance de fin du monde à la Caro et Jeunet, Les Triplettes de Belleville et leurs couleurs fades, le décor poussiéreux d’un film de Jacques Tati, les vieilles maisons abandonnées qui attendent patientes et résignées d’être rasées alors qu’elles portent le souvenir.

Le tout porte une magie certaine, et l’on se prend à vouloir ouvrir toutes ces boites pour y collecter des trésors cachés.

 

Et plus si affinités

http://www.christianmaury.com/index.html

Commentaires

commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.